florence hennequin

ici et maintenant


Poster un commentaire

Passons l’éponge !

La réflexion du jour vous semblera triviale, mais si incontinent je vous la livre ici, c’est qu’elle est pour les couples une question cruciale, différent souvent prêt à leur gâcher la vie.

En cet intime lieu dénommé « les toilettes », il est un contentieux qui ne se résout pas. La femme aimerait tant voir baissée la lunette, le demande souvent, mais il ne le fait pas.

Mes chères consœurs au lieu de piquer une crise, chaque fois que votre homme oublie de la baisser, essayant d’éviter que la rage vous grise, vous devriez plutôt vous en émerveiller.

Car si la voir debout ainsi vous fait pâlir, de sa lévitation vous êtes ulcérée : délicate attention, ne voulant rien salir, c’est que votre homme au moins prit soin de la lever.


Poster un commentaire

Crêpes show

Voulant leur insuffler l’esprit de la Bretagne, je fis pour mes parents un repas de galettes. Et comme un vent d’embruns, l’enthousiasme nous gagne : fumet du sarrasin qui nous monte à la tête ?

Mon père alla quérir, tout au fond du cellier, un bon cidre en bouteille, derrière les fagots. Il choisit du Voivère, en avez-vous goûté ? C’est recevoir en bouche l’étrave d’un bateau !

Ce breuvage ébouriffe, il égaye votre âme. C’est le vent du grand large, soûlant, grisant et fier ! Il nous enivre tant que nous rendons les armes… Chacun de nous reçu sa bolée de Voivère.