florence hennequin

ici et maintenant

Il ne l’a pas volé…

Poster un commentaire

Ce matin, de sa nuit le vieux chien de Marie ne s’est pas réveillé.

Tellement triste de voir son cher compagnon arrivé au bout de sa route, elle appelle son vétérinaire pour organiser son dernier voyage. Le cher homme la prie de lui amener l’animal afin de prendre les dispositions d’usage. Elle n’a pas de voiture, le toutou pèse bien 25 kilos, il lui suggère donc de le placer dans sa plus grande valise et de sauter dans un taxi. La mort dans l’âme, Marie fait de son mieux pour installer dignement le fidèle compagnon dans sa dernière niche.

Descendant ses trois étages à grand-peine, elle se dit que le métro n’est pas si loin, que l’état de ses finances s’accommodera fort bien de cette solution. La voyant au bord de la syncope dans l’escalier du métro, un galant homme lui propose de l’aider.  Il va dans la même direction qu’elle, se charge à nouveau de la valise, mais se renseigne tout de même sur le contenu, au poids tellement spectaculaire. Prise au dépourvu, une subite inspiration lui fait annoncer… du matériel informatique ! Arrive le métro. Le sauveur passe la porte avec le fardeau, et au moment où les portes se ferment, se précipite dehors, tout heureux de sa bonne affaire.

Médusée, Marie se dit entre rire et larmes que son ami l’aura décidément enchantée jusqu’à la fin de leurs aventures.

Et qu’elle aurait tant aimé être une puce sur le dos de son chien, pour voir la tête du galant homme à l’ouverture de la malle aux trésors…  

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s